Saturday, April 11, 2009

Weathering the Trials of Time . . .

And while paying tributes to fellow bloggers, I'd like to give a nod, or a wink, un clin d'oeil quoi, to Nathalie's "Avignon in Photos" blog to which there is also a link at the right side of this page. . . she got a head start on Easter weekend by posting a particularly pristine crucifixion sculpture from Avignon, with perhaps the most terrifying crown of thorns on it I've ever seen, and a polished finish as though someone was out buffing it up every day or two.
.
I came across these two examples of the same Easter theme on a recent day trip into the wilds of Picardie and the Somme battlefields region of World War One fame, or infamy. They were a little the worse for wear and weather, no one had been polishing these any time recently. Rust and lichen and even some wild grass were gaining the upper hand. . . but then, that is just the way I like things. . . Happy Springtime ! (as that is what Easter is all about, I think)
.
.






























.
.






























.
.

2 comments:

jeff34 said...

Juste un petit bonjour pour te souhaiter une bonne journée...! Tes deux photographies sont très belles, mais c'est pas un peu triste comme images...! A plus et encore Excellente journée Owen...

Owen Phillips said...

Merci Jeff, et oui, toutes les chances d'une excellente journée en vue, car il fait plus que beau, un magnifique aprèm de printemps ! Et un détour au labo photo prévu pour récupérer encore un cd avec des fichiers numériques tirés des viuex négatifs jamais imprimés... qui vont bientôt apparaître dans ces pages...

Bon, quant à ces Christs en état de délabrement ; est-ce triste? Ce n'est pas vraiment la tristesse que je vois dans de tels objets, mais toute une histoire qui raconte que parfois certains choses prennent des sens ou des directions autres qu'imaginés au départ par leur créateurs. Visiblement l'église n'a plus les moyens ou la volonté de maintenir ces milliers de grandes sculptures qu'ils avaient fait érigé à un autre époque. Je les vois comme des voitures abandonées dans un champ, tranquilement en train de rouiller, plus personne s'en occupe... l'inevitable oubli d'objets qui avaient une importance un jour, mais des années plus tard... en désintégration, remplacés par d'autres choses... un cycle normal... un cycle par lequel nous passerons tous en tant qu'êtres vivants ou objects inanimés. Que les idées durent plus longtemps, s'il y a des moyens de transmission de génération en génération qui marchent...

Bref, une excellente journée pour mettre le disque de Jimi à l'ile de Wight à plein pot !!!